Du positif encore du positif ! quel intérêt ?

Du positif encore du positif ! quel intérêt ?

 

        Du positif encore du positif !!!!!

        Pourquoi le positif remobilisé est – il

        un leitmotiv en sophrologie et ailleurs …… ?

 

 

 

Le premier principe en sophrologie est le principe d’action positive.

 

« Toute action positive dirigée vers la conscience, intégrant notre corps, notre mental, se répercute positivement sur la totalité de notre être. »

Considéré comme l’école du positif de l’être, la sophrologie valorise, et dynamise le vécu positif.

Pour autant, le négatif n’est pas ignoré, il est simplement mis entre parenthèse.

C’est par la répétition des exercices, et l’entraînement, à l’image d’un muscle qui se renforce, que cette recherche du positif avant le négatif, s’installe pour devenir une attitude de vie inscrite dans le quotidien.

Avant la sophrologie créée en 1960 par le professeur Caycedo, à la fois médecin, chirurgien et neuropsychiatre, le pharmacien Emile Coué a été un des premiers précurseurs à démocratiser l’importance du positif.

La porte d’entrée : l’autosuggestion, pour faire grandir notre assurance, notre confiance, ainsi que notre estime s’appuyait pour lui sur les 5 postulats de base suivants :

* Une pensée, bonne ou mauvaise que nous avons en tête est pour nous la réalité, et a tendance à se réaliser.

* La première faculté de l’homme est l’imagination.

* Quand il y a lutte entre l’imagination et la volonté, c’est toujours l’imagination qui l’emporte sans aucune exception.

*Lorsque l’imagination et la volonté sont en accord, elles font plus que s’ajouter, elles se multiplient. (cette image illustre la force de cette alliance)

* l’imagination peut être conduite.

On peut concevoir ici une opposition entre la volonté et l’imagination, une bataille entre le conscient et le subconscient, d’où l’intérêt qu’offre la sophrologie de devenir de plus en plus conscient et de mobiliser les capacités et les ressources, symbolisant le positif de la personne.

 Le pouvoir du mental associé aux images positives est un révélateur.

Pour exemple, La sophrologie est aujourd’hui utilisée comme support au traitement médical pour améliorer la guérison et ce depuis les années 70, grâce à l’initiative du cancérologue américain Carl Simonton.

De même, dans le milieu sportif de haut niveau, elle est utilisée de nos jours grâce au Docteur Raymond Abrezol qui l’a introduite dans les années 70 , dans la préparation mentale des sportifs ; on lui doit plus de 200 médaillés olympiques.

Vous avez envie de tester la visualisation en sophrologie, commencez par libérer les tensions corporelles, revenez à l’ici et maintenant grâce à la respiration et aux sensations et permettez ainsi à votre mental apaisé de mobiliser vos ressources.  C’est la porte d’entrée ! 😉